Turgeon et Comeau champions

image (3)

(Alexis Turgeon savourait déjà sa «victoire» avant même d’entreprendre les éliminatoires chez les séniors)

Par Pierre Shanks

Malgré la chaleur, Alexis savait que Simon lui avait préparé des skis qui lui permettraient de gagner.

Il se trouvait maintenant dans la dernière ligne droite du sprint, côte à côte avec l’Américain Patrick O’Brien. L’acide lactique lui brûlait les jambes, mais Alexis voyait la ligne et voulait la victoire plus que tout au monde. Les bras meurtris par la double poussée, il y alla d’un effort suprême, étira le ski, et l’emporta au photo finish de façon spectaculaire.

Il leva les bras au ciel, sous un tonnerre d’applaudissements, ploya sous l’effort et s’effondra pendant que des bénévoles accouraient avec de l’eau et des couvertures.

Bin non, c’est pas tout à fait comme ça que ça s’est produit, mais Alexis Turgeon est tout de même le champion junior du sprint masculin aux US Spring Series, à Lake Tahoe.

La confusion est telle dans le système de résultats de la compétition qu’il aura fallu plusieurs heures aux observateurs, après la course de samedi, pour comprendre le déroulement de l’action. Au Canada, même le rapport de course (Haywood Race Report) n’a pas saisi la nuance, et pour cause!

On a donc procédé aux qualifications féminine et masculine samedi matin à 9h, heure locale. Il n’y avait que deux catégories «open», femmes et hommes, donc tout le monde ensemble quel que soit le statut, sénior, U23 ou junior.

Chez les femmes, sans surprise, les 30 premières, qui se qualifiaient pour les vagues éliminatoires, étaient toutes des séniors et des U23. La meilleure junior, Anne-Marie Comeau du CNEPH, s’est classée 36e. Un peu injuste mais bon…

Chez les hommes, un seul junior a réussi à percer le top 30… Alexis Turgeon! Tous les autres étaient éliminés.

Deux heures plus tard, les organisateurs changent d’idée! «Concernant aujourd’hui (samedi), raconte Frédérique Vézina, ils ont annoncé à 11h du matin qu’ils (les organisateurs) prenaient les 30 premières qualifiées pour faire les quarts de finale ainsi que les 12 premières juniors. Anne-Marie s’est donc qualifiée pour les quarts de finale chez les juniors!»

On a fait la même chose avec les hommes, mais comme Alexis était déjà dans le top 30, il s’est retrouvé champion d’office chez les juniors sans rien gagner! Pour les bras au ciel, pour le “Youppi j’ai gagné”, faudra repasser!

Alexis est donc passé en quarts de finale chez les séniors, et a raté les demi-finales de peu en se faisant doubler sur la ligne par… Patrick O’Brien, qui a fini 2e dans la finale remportée par Andrew Newell de l’équipe nationale américaine.

«C’est comme ça, a réagi Alexis dimanche. Mais dépendant des années, ils nous appellent au podium, mais hier je pense qu’ils ont fait le podium junior (seulement) avec les vagues juniors. Anyway pas grave!»

Belle réaction de la part du «champion», mais c’est franchement pas fort du côté de la direction de course. Dave Dyer, directeur de courses à Ski de fond Canada, aurait fait bien mieux!

Il y a eu une autre bourde monumentale des organisateurs lors des quarts de finale, où Alexis aurait dû être repêché pour les demi-finales en raison de son 3e temps le plus rapide des vagues. Sa vague, comptant le champion éventuel et le 2e sur le podium, fut manifestement la plus rapide de toutes. Mais on a omis de chronométrer les vagues et un système bidon trop long à expliquer s’est trouvé à l’éliminer. Très, très amateur, les US Spring Series.

LakeTahoe_Pluie

(Quand ça tombe ces jours-ci à Lake Tahoe, ce n’est pas de la neige…)

Du côté des filles, Camille Pépin ne s’est pas qualifiée chez les séniors (37e en qualif) et chez les juniors, Anne-Marie Comeau a tout raflé!

Frédérique Vézina, qui a fait l’impasse sur le sprint afin de préserver ses énergies diminuées par un streptocoque en vue des deux dernières courses, était aux premières loges pour la finale.

«Le parcours se terminait en montée et connaissant la petite gazelle, notre farteur a préparé des skis spécialement avec du bon kick pour elle. À égalité avec une autre skieuse à 200 m de la fin, Anne-Marie a monté la dernière côte en fusée en ne laissant aucune chance à sa rivale. Des bons skis et un bon moteur, c’est une recette gagnante!

«Elle l’a emporté avec 2-3 mètres d’avance. Sacrée Anne-Marie, championne junior encore aujourd’hui!»

«C’est sous une température variable avec soleil, pluie et neige que nous avons commencé les vagues de qualifications, a raconté Anne-Marie de son côté. Camille et moi sommes très heureuses de notre course, malgré la souffrance! J’ai eu la chance de prendre part aux vagues, car ils ont séparé les catégories séniors et juniors (NDLR: après deux heures de tergiversations!). Grâce à l’excellent travail de notre farteur Simon Boisvert, j’ai eu de très bons skis et je suis contente!»

Soulignons que Kikkan Randall, qui d’autre, a gagné chez les séniors. Nous présumons qu’elle ne s’est pas effondrée d’épuisement à l’arrivée.

Voilà. Les juniors du CNEPH continuent donc de faire la loi à Lake Tahoe.

Il reste deux épreuves dont la prochaine, lundi, qui ne s’annonce pas de tout repos: Hill Climb at Sugar Bowl…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s