God, l’être aimé

IMG_0069

(Godefroy Bilodeau)

Par Pierre Shanks

« Nous étions aux sélections pour les Championnats du monde à Thunder Bay. C’était la dernière course, le 10 km skate. Cette course représentait mon unique chance de me faire sélectionner.

«Quand j’ai fini cette course première U-23, avec une avance sur la deuxième, God était si content pour moi qu’il m’a serrée fort et m’a donné un gros bec sur la tête. C’est là que j’ai réalisé que nous sommes la deuxième famille de God. Il nous aime et il nous souhaite tellement de succès. Je sais que même s’il part, il sera toujours là pour nous, quoi qu’il arrive.»

Cendrine Browne, fidèle à son habitude, laisse parler son coeur, mais si nous avions eu le temps de faire le tour de tous les athlètes du Centre national d’entraînment Pierre Harvey (CNEPH) qui relèvent de Godefroy Bilodeau, «God» pour les intimes, ça fuserait de toutes parts.

Il n’y aura plus de gros becs sur la tête pour un temps, car Godefroy a pris son courage à deux mains, après mûre réflexion, et a annoncé au CNEPH qu’il n’était plus en mesure de remplir le besoin pour lequel on l’a embauché il y a quatre ans, en 2009.

Le métier d’entraîneur est passionnant, mais tout autant accaparant. À 100-125 jours d’absence par année, la vie familiale en prend un coup et avec deux anfants en bas âge, Joseph (2 ans) et Neige (4 ans), God a dû faire un choix aussi déchirant que logique. Ses athlètes qu’il adore ou ses «vrais» enfants, qui lui diront maintenant un jour merci papa (et maman) d’avoir toujours été là pour nous.

«Neige… comme la neige», a précisé God en expliquant sa décision. Quelqu’un doute-t-il de la passion qui l’anime?

Après 9 ans au club Skibec à «monter» des jeunes talents, Godefroy s’est retrouvé au CNEPH à poursuivre sa mission dans un centre en pleine expansion en raison des succès d’Alex Harvey, qui drainaient vers le mont Ste-Anne nombre d’athlètes de plus de 20 ans. Louis Bouchard, entraîneur-chef du CNEPH et entraîneur d’Alex, ne fournissait plus à la tâche.

«Au début, relate Godefroy, le niveau de mes athlètes n’était pas le niveau «supérieur». C’est ça qui me motivait. C’étaient de bons athlètes, mais ma mission était de leur apprendre le «métier» d’athlète, avec de l’entraînement organisé, comment devenir un athlète 24/7.»

IMG_0095

(Godefroy Bilodeau prend la défense de Frédérique Vézina auprès d’un officiel de course)

«On le voit bien par les résultats des athlètes, note Louis Bouchard. Sa contribution a été significative. Il en a fait une belle équipe. Il a dû faire un choix difficile, c’est une grosse perte pour nous autres. (Pause) Mais regarde les résultats (des athlètes), ils font foi de tout!»

Les résultats? Nous ne ferons pas ici un bilan de saison de l’ensemble de l’équipe, mais soulignons que deux d’entre eux,  Cendrine Browne et Raphaël Couturier, ont été sélectionnés au sein de l’équipe nationale senior. L’annonce officielle de Ski de fond Canada viendra d’ici quelques jours.

Deux juniors du CNEPH qui accèdent directement à l’équipe nationale senior. Ça veut dire, entre autres nombreuses choses, que Cendrine et Raphaël accompagneront Alex, Devon, Babs, le grand Lenny, Chandra, Dasha et Perianne dans les camps d’entraînement de l’élite nationale. Ce n’est vraiment pas rien, et ça témoigne de la qualité de leur encadrement au CNEPH.

Godefroy Bilodeau a de quoi être fier. Nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui.

Pour ses athlètes, Godefroy c’est God. Pour Louis Bouchard et tout le personnel qui gravite autour du CNEPH, Godefroy c’est God. Pour tous ses amis, Godefroy c’est God. Pour Joseph et Neige, Godefroy c’est papa.

Mon papa.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s