Athlètes féminines, image, sexisme

Rosanna Crawford

Rosanna Crawford

On est encore loin du monde idéal, mais la situation des athlètes féminines et l’égalité dans le sport ne cessent de progresser.

Dans ce deuxième de trois articles, la biathlonienne Rosanna Crawford n’y va pas par quatre chemins pour exprimer sa pensée.

par pierre shanks

«En regard du ski de fond, je crois vraiment que les femmes devraient faire des distances dont les temps reflètent davantage ceux des hommes. Nous sommes fortes et nous pouvons récupérer aussi rapidement que les hommes, affirme Rosanna.»

Cela dit, les comportements sexistes sont encore bien présents, dans le sport comme dans la société.

«Le sexisme en biathlon est le même que dans presque tous les autres sports, affirme Rosanna.

«Les femmes succombent souvent à l’image du “sexe qui vend” pour augmenter leur nombre d’admirateurs et de commanditaires. C’est effrayant qu’on ait demandé à Eugenie Bouchard de tourner sur elle-même après avoir écrasé son adversaire avec du jeu brillant aux Internationaux d’Australie plus tôt cette année.

«Je pense que l’indignation va aller grandissante vis-à-vis ceux qui voient les femmes comme des objets et non comme les formidables athlètes performantes qu’elles sont.


À lire aussi:
L’égalité des sexes progresse, mais…
L’équité en ski de fond, une question de temps


«C’est pour cette raison que notre équipe de biathlon a suivi les traces de Beckie Scott, Sara Renner et l’équipe olympique (de ski de fond) de 1998 en posant nues pour un calendrier de bon goût en noir et blanc.

Calendrier des biathloniennes canadiennes (photo: Rachel Boekel)

Calendrier des biathloniennes canadiennes (photo: Rachel Boekel)

«On voulait premièrement promouvoir l’image de corps sains, deuxièmement amasser des fonds pour notre équipe et troisièmement, sensibiliser les gens à notre merveilleux sport.»

Les athlètes féminines obtiennent donc de plus en plus le respect qu’elles méritent. Autre exemple, au tennis, elles disputent des matchs moins longs que les hommes dans les épreuves du grand chelem, mais touchent les mêmes bourses. Cette lutte pour l’égalité fut menée par Billie-Jean King et plus tard Venus Williams. Quand les meneuses s’impliquent, ça aide! En Coupe NorAm, les bourses sont plus… modestes (!!!), mais elles sont identiques pour les femmes et les hommes. Idem pour le biathlon.

Il n’en demeure pas moins qu’il reste beaucoup, beaucoup de travail à faire.

Le magazine The Hollywood Reporter a publié en août un article très à point sur le respect qu’on doit aux athlètes féminines et la disparité énorme des salaires comparativement aux hommes. Pour coiffer l’article, une photo de l’excellente gardienne de but de soccer Hope Solo… en jeans super moulants, à demi renversée par-derrière sur une chaise et en talons hauts!

Misère.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s