Browne Sugar

Cendrine Browne (photo: Sébastien Dandurand

Cendrine Browne (photo: Sébastien Dandurand)

Cendrine Browne n’est pas bruyante. Cendrine Browne ne pique pas de crises, elle ne crie pas, ne déplace pas trop d’air. Mais mettez-lui une paire de skis dans les pieds et elle sait taire ses adversaires.

Par Pierre Shanks

Cendrine s’est encore une fois entraînée avec toute l’application qu’on lui connaît cet été et les résultats n’ont pas tardé, cette fin de semaine, à l’ouverture de la Coupe NorAm à Rossland, en C.-B.

Affichant désormais un haut du corps qui lui donne plus de punch en double poussée, elle a pris le 2e rang U-23, samedi, dans le 7,5 km classique et le 1er rang U-23 (4e au total), dimanche, dans le 11,25 km (3×3,75 km) classique.

«Aujourd’hui (dimanche) était une super bonne course pour moi, a dit Cendrine, car premièrement c’était une course de classique (ma force est clairement le skate, mais je me suis beaucoup améliorée en classique dernièrement) et deuxièmement, j’ai réussi à partir moins vite qu’hier, ce qui m’a permis de ne pas casser en plein milieu de la course.

«Bref, cela m’a valu une première place chez les U-23 ainsi qu’une 4e place overall et ce, à 3 secondes du podium (NDLR: 2,8 s!). Nous avions 3×3.75 km à faire aujourd’hui alors que c’était censé être 2×5 km. Ils ont changé le parcours de course 30 minutes avant notre départ, car les conditions étaient glacées et le parcours de 5 km était dangereux.

«Malgré ce changement de plan, je m’en suis très bien tirée en faisant 3 fois le parcours du 3.75km. J’aimais beaucoup le parcours. Celui-ci montait pendant environ 2 km puis il y avait beaucoup de descentes pendant 1 km et la fin était de la double poussée.

«Je suis très contente des deux courses en fin de semaine. C’est le meilleur début de saison de toute ma courte carrière, sans aucun doute.»

Cendrine et ses coéquipiers ont de plus bénéficié d’un très bon fartage en fin de semaine. L’ajout de deux farteurs fait une énorme différence cette saison au CNEPH. On parle d’Anthony Gauvin, un meneur et une force tranquille, et de Simon Boisvert, qui a vécu l’expérience de la Coupe du monde la saison dernière, un jeune dont l’enthousiasme est contagieux.

La saison part donc du bon ski, pardon, du bon pied pour Cendrine Browne. Ses performances à Rossland ne passeront pas inaperçues à Ski de fond Canada.

Il n’y a pas que les journalistes qui l’observent.

Cendrine Browne (photo: Sébastien Dandurand)

Cendrine Browne (photo: Sébastien Dandurand)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s