La relève au CNEPH, objectifs de saison

Anne-Marie Comeau, Frédérique Vézina et Cendrine Browne

Anne-Marie Comeau, Frédérique Vézina et Cendrine Browne

En cette année olympique, il n’y en a que pour les objectifs des athlètes qui visent de grandes performances aux Jeux et c’est tout à fait normal et bien ainsi. N’empêche que la relève derrière a aussi des objectifs de saison, et il n’est pas étonnant d’apprendre que pour certains et certaines, être sélectionné(e) au sein de l’équipe olympique relève de l’exploit et ça aussi, c’est un rêve qui peut devenir réalité.

par Pierre Shanks

Voici donc les objectifs des athlètes du CNEPH qui ne sont pas déjà sélectionnés pour les JO comme Alex Harvey et Dasha Gaïazova, avec une brève évaluation de Skipresse.

Turgeon JN 2013Alexis Turgeon :

Objectif principal, les Olympiques, évidemment. Un spot de sprint. Je suis classé présentement 5e au Canada en sprint, alors je vais essayer de ramasser le dernier spot de l’équipe en sprint.

Sinon les mondiaux U23 qui sont aussi quand même en priorité, objectif de la finale A ou B en sprint, puis dans le top 20 en distance. Après ça, avec la bonne saison, un spot sur l’équipe nationale sénior pour l’année à venir et essayer de garder ce spot-là.

Sur le plan national (NorAm), gagner chacune des qualifs que je peux en sprint et faire ma place pour toutes les finales A dans les Coupes Canada. Je pense que si mon objectif est de faire les Olympiques, ce devrait être logique que je puisse gagner chacune de ces qualifs-là et chacune de ces courses-là. Sinon, bien sûr, rester en santé pour l’année à venir et faire attention à tout ça et l’année devrait bien se passer.

Skipresse: 20 ans. Skieur en pleine ascension. Se donne totalement à l’entraînement et il a amélioré ses «habitudes de vie». Gros potentiel.

Simon Lapointe

Simon Lapointe

Simon Lapointe:

Mes objectifs cette saison,  premièrement les Championnats du monde U23. C’est là-dessus que je focusse le plus. Je veux me faire sélectionner premièrement, et je veux faire de bons résultats, des top 15 aux U23.

Sinon c’est sûr que les Olympiques, ça te traverse l’esprit. Il y a un spot en sprint et c’est ma spécialité. Alors si j’ai une année exceptionnelle, c’est les Olympiques aussi, mais je focusse plus sur les U23 parce que c’est plus réaliste, c’est plus mon niveau, et je suis terre-à-terre.

Sur le plan national, être dans le top 5, je serais satisfait parce que ça pourrait me permettre d’aller aux U23, mais je vise davantage des compétitions spécifiques que le classement global, j’ai mieux ça de même, moi. Alors des top 5 «Open» en sprint et des top 10 en distance, c’est ce que je vise au niveau national.

Skipresse: 20 ans. A été ralenti la saison dernière par du surentraînement. La forme revient, le potentiel est là, et il est à surveiller. Saison charnière pour son développement.

Raphaël Couturier (photo: Alexis Turgeon)

Raphaël Couturier (photo: Alexis Turgeon)

Raphaël Couturier :

«C’est sûr que les Olympiques, ça va être l’objectif principal. Je suis encore jeune, alors je ne vais pas me casser la tête si ça marche pas, mais ça va rester dans ma ligne de mire. Sinon, première année sénior, ce seront les Championnats du monde U-23 en Italie à Val di Fiemme, là où ont eu lieu les Championnats séniors l’an passé. Idéalement un top 10 et top 15 au classement général. Ce sont de gros objectifs, mais on va travailler fort.

«J’aime les longues distances, alors le 50 km aux Championnats canadiens va être une course importante pour moi. À ma première année sénior, courir contre les vieux de la vieille…

Skipresse: 20 ans. Vient de graduer dans l’équipe nationale sénior (développement). Ne misez pas un deux sur lui pour connaître du succès, ni un cinq, ni un dix. Misez votre chemise. Un article suivra sous peu en ces pages.

Cendrine Browne

Cendrine Browne

Cendrine Browne :

Mon objectif principal pour la saison qui s’amorce est de me qualifier pour représenter le Canada aux Championnats du monde U-23. J’espère y faire un top 15. De plus, je souhaite obtenir de bons résultats aux courses OPA (NDLR: (European Continental Cup, calibre très relevé) que nous allons faire en Europe (Autriche, Suisse et Allemagne). Je ne sais pas vraiment à quelles positions m’attendre puisque ce sera ma première participation à des courses OPA. Finalement, j’aimerais bien faire un podium aux Championnats canadiens.

Bien entendu, nous sommes dans une année olympique. Mon objectif cette année n’est pas de faire les Olympiques. Cependant, il reste deux places sur l’équipe olympique. Qui sait? Une suprise de la sorte est toujours possible. Obtenir une place pour représenter le Canada lors des Olympiques serait juste un bonus pour moi, étant donné mon jeune âge.

Skipresse: 20 ans. Monte en flèche depuis la saison dernière. Un coeur gros comme la Terre. Vient de graduer dans l’équipe nationale sénior (développement). Excelle en pas de patin (skate) et travaille fort à améliorer son style classique. L’épreuve où elle pourrait se distinguer le plus à Sotchi (10 km) sera en style classique. Ses résultats d’ici la mi-janvier feront foi de tout.

Frédérique Vézina

Frédérique Vézina

Frédérique Vézina :

Mon objectif est de surprendre. Je veux me surprendre moi-même. Je veux repousser mes limites jusqu’à ne plus sentir mes jambes à toutes les courses et pouvoir surprendre dans les résultats. Quand j’aurai réussi à faire ça, en plus d’être en forme et constante, le reste devrait venir avec! (NDLR: le «reste», dans la tête de Frédérique, passe assurément par les U-23 et qui sait, elle aussi, par Sotchi…)

Skipresse: 19 ans. Elle est apparue sur le radar la saison dernière. Leader et fière compétitrice dans l’âme. Aime la souffrance. Bonne techniquement, résiliente, rien ne l’arrête, elle va pousser jusqu’à s’effondrer. Méga potentiel. Valeur sûre dans l’avenir pour l’équipe nationale sénior.

Anne-Marie Comeau

Anne-Marie Comeau

Anne-Marie Comeau :

Un de mes principaux objectifs est de continuer à prendre plaisir à skier, tant dans les entraînements que lors d’une compétition. Comme j’ai encore trois années juniors devant moi, j’aimerais me faire sélectionner pour les mondiaux juniors et tenter un top 20 dans la course du 10 km.  J’aimerais également aller chercher le plus d’expérience possible dans les courses internationales en participant avec le CNEPH au tour B (NDLR: circuit européen OPA).
Skipresse: 17 ans. La plus jeune au CNEPH. Un joyau à polir pour son entraîneur François Pépin. Vous pouvez miser votre maison qu’elle sera aux Jeux de 2018.
Maya MacIsaac-Jones

Maya MacIsaac-Jones

Maya MacIsaac-Jones :

Mon objectif principal pour la saison est de me qualifier pour les mondiaux juniors en Italie et avoir un résultat top-20. Un de mes autres objectifs est de monter sur le podium aux Championnats canadiens à Terre-Neuve. Pendant la saison d’entraînement, je me suis concentrée sur l’entraînement pour les courses de distance, alors mon autre but est d’améliorer ma performance dans les courses de distance.

Skipresse: 18 ans.  Une Albertaine, la toute nouvelle venue au CNEPH. Nous ne l’avons malheureusement pas encore vue skier. Ses résultats indiquent une aisance tant en pas de patin qu’en style classique, et un très gros potentiel. Et puis passer dans le giron du CNEPH, c’est un peu comme passer dans celui de B2dix…
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s