« Ici, ce n’est pas la même game » -Cendrine Browne

Cendrine Browne

Cendrine Browne

Après Alexis Dumas hier, nous vous présentons aujourd’hui les réactions de Cendrine Browne, l’autre digne représentante du CNEPH, à la dernière fin de semaine de courses en Lettonie, sur la Coupe scandinave.

par pierre shanks

L’expérience, quoique toujours aussi enrichissante, est cependant moins nouvelle pour Cendrine, qui a vécu l’an passé son baptême sur ce circuit européen.

Néanmoins, ses commentaires se lisent comme un roman jusqu’au bout!

Cendrine a participé à un 10 km classique samedi et un 20 km pas de patin dimanche, départ groupé.

«J’adore mon expérience. Courser contre d’autres filles (différentes), ça fait vraiment changement! De plus, ces filles-là sont vraiment fortes, alors c’est bien de pouvoir voir ce que ça prend pour aller à cette vitesse-là.

«C’est sûr que ça change la dynamique de course! Ce n’est pas du tout pareil que de courser au Canada. C’est sûr que ça peut être impressionnant par contre, mais il ne faut pas se laisser intimider par leurs “suits”.

«Au Canada, je suis parmi les plus fortes, mais ici, ce n’est pas la même “game”. Ici, toutes les filles sont fortes et il faut essayer de se tailler une place à travers elles. Les temps sont aussi très serrés à cause du haut calibre.

«Je suis très contente de la fin de semaine. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, car il y avait beaucoup plus de Norvégiennes que l’année passée, donc le calibre était plus fort.

«L’année passée, j’avais fait une 24e place en distance et une 14e place en sprint. Cette année, il y avait deux distances et j’ai réussi à faire une 23e place ainsi qu’une 20e place. Après avoir vu le calibre qu’il y avait à Madona, je me suis dit qu’un top 20 serait réalisable. Et j’ai réussi!

«Je suis très contente de mes courses, car non seulement j’ai bien skié, mais j’ai réussi à skier avec des skieuses qui sont plus fortes que moi.

«Il ne faut pas se laisser impressionner et surtout, il faut prendre sa place! On méritait d’être là, alors il fallait garder la tête haute et leur montrer de quoi les Canadiens sont capables.

«Je me suis fait une nouvelle amie à Vietlava (donc pas en fin de semaine, mais l’autre d’avant). Elle s’appelle Paula et elle vient de la Lettonie. Elle est super gentille! Par contre les Norvégiennes, les Suédoises et les Finlandaises ne nous parlaient pas 😦

Alors, je ne me suis pas fait d’autres amies en fin de semaine!»

Mais gageons qu’elle a gagné quelques admirateurs et admiratrices de plus!

Paula, Cendrine et Alysson Marshall

Paula, Cendrine et Alysson Marshall

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s